La peinture acrylique : c’est quoi ?

La peinture acrylique, populaire et facile d’utilisation, offre plusieurs possibilités :
technique à l’eau, une forte dilution et vous obtiendrez une texture aquarelle, travaillez la plus épaisse, vous aurez un rendu plus proche de la peinture à l’huile.
Présentation, caractéristiques, le matériel, voici ce que vous devez savoir sur cette technique.

Présentation


La peinture acrylique est relativement récente puisqu’elle fait sa première apparition au mexique dans les années 1950.
Elle est composée de pigments la plupart du temps synthétiques, et de liant : une émulsion d’eau et de résine acrylique ou polymère.

Caractéristiques

La première caractéristique de la peinture acrylique et sans doute son plus gros avantage, est qu’elle est diluable à l’eau. Il est donc plus sain et aisé de travailler et nettoyer ses pinceaux.
C’est cette docilité qui permet à l’acrylique des mélanges faciles à préparer, une facilité d’application, un choix de supports variés et de faibles odeurs. Veillez tout de même à aérer la pièce dans laquelle vous pratiquez.
La particularité suivante de la peinture acrylique est son séchage rapide, un avantage comme un inconvénient, je m’explique.
En effet si un séchage rapide permet de passer les couches successives de peinture beaucoup plus rapidement (sèche au toucher de quelques minutes à quelques heures selon la viscosité et l’épaisseur); elle ne permet pas de travailler les mélanges et fondus de couleurs sur le support comme la peinture à l’huile. Vous pouvez toutefois prolonger ce temps de séchage si besoin avec du médium retardateur.
Un autre avantage de cette technique est son prix plus abordable que l’huile par exemple.

Matériel

Les couleurs : Là vous avez le choix entre une multitudes de teintes, de marques et de qualités, si vous débutez un kit de couleurs primaires de qualité basique/étude suffira amplement, vous pouvez compléter ce kit de quelques tubes de teintes de votre choix qui vous dispenseront de chercher le mélange adéquat. Les qualités fines ou extra fines, un peu plus cher vous offriront une meilleure qualité de pigments et une plus grande onctuosité.

Les pinceaux : Ici encore je vous recommande de débuter avec des kits de pinceaux synthétiques, qui vous permettront de tester les différentes formes (rondes, plates ou en biseaux ) ainsi qu’un spalter pour vos fonds . Outre les synthétiques il existe les pinceaux en martre, soies de porc, ou petit-gris.
Les soies de porc confèrent à vos tableaux des touches nerveuses, striées, et conviennent tout à fait aux empattements.
Les pinceaux à poils fin donneront un rendu plus lisse à vos peintures.

Les supports : il y a bien sur la toile (en lin ou coton ), mais vous pouvez également peindre sur papier, bois et carton. Débutants, inutile de dépenser trop dans des supports coûteux, des châssis entoilés en coton conviendront tout à fait pour vos premières créations.
Vous pouvez préparer vos supports brut à l’aide de gesso disponible en blanc, en noir ou même en transparent.

Les palettes : beaucoup de choses peuvent servir de palettes, de préférence des surfaces lisses et non absorbantes comme le plastique, le verre ou encore une assiette. L’acrylique séchant rapidement, faites attention à ne pas sortir trop de peinture du tube en début de séance, vous risqueriez un beau gâchis, croyez moi j’en ai fait l’expérience !
Veillez également à maintenir la peinture humide par exemple avec un vaporisateur.
Prenez une palette suffisamment grande pour pouvoir réaliser vos mélanges de couleurs.

Pratique, rapide, peu coûteuse, convenant à une multitude de supports et de styles, je vous recommande la technique de l’acrylique pour découvrir la peinture.
Le meilleur conseil que je puisses vous donner est de pratiquer, faites des tests pour comprendre comment réagit la peinture plus ou moins diluée, appliquée avec tel ou tel pinceau…
Persévérez, ne vous attaquez pas à des sujets trop difficiles pour commencer et prenez en compte qu’une oeuvre prend tout son sens aux dernières touches.
Donc n’abandonnez pas, on apprend de ses erreurs et même un tableau raté augmentera votre expérience.

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout, j’espère avoir pu vous éclairer un peu.
Il y à encore beaucoup à dire sur cette technique, je reviendrai dessus dans des articles traitant du matériel, de techniques comme les lavis, glacis, dégradés, mais aussi à travers mes vidéos tutoriels. Je vous dis donc à très bientôt sur le blog ou la chaîne youtube !

Si la peinture à l’huile vous intéresse, j’ai écris un article du même type : la peinture à l’huile .

 

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez le avec vos amis et retrouvez Peinture pour Tous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire